Comment trouver son premier job après les études?

Cindy Carvalho
5 min readSep 15, 2020

Vous avez (bientôt) terminé vos études et vous êtes prêt à trouver votre job de rêve mais vous n’êtes pas très sûr de comment vous y prendre ? C’est tout à fait normal lorsqu’on arrive au bout de sa formation, et malheureusement on est souvent que très peu préparé à ce qui nous attend à l’extérieur, surtout pour les entretiens d’embauche ! Il y a un fossé énorme entre le monde étudiant ou académique et le monde professionnel. Je vous livre ici quelques axes de réflexions qui vous permettront d’être plus à l’aise (et plus crédible) lors de votre prochain entretien.

Sachez ce que vous voulez

Il est assez fréquent de voir des jeunes en entretien qui n’arrivent pas vraiment à expliquer pourquoi ils postulent pour un job en particulier ou même pour un domaine en particulier. Et malheureusement, ceux-ci sont souvent recalés. Il m’est également arrivé de participer à des foires aux métiers dans des universités et que des étudiants m’approchent en me demandant : « j’ai étudié ceci, qu’avez-vous à me proposer ? » Sauf que la question est de savoir ce que vous voulez vous et non l’inverse !

Donc, avant de débuter vos recherches d’emploi et d’aller à des entretiens ou aux rencontres avec les entreprises, prenez le temps de bien réfléchir à la direction que vous souhaitez donner à votre carrière, vos aspirations et vos objectifs. Surtout lorsque vous avez fait de hautes études où vous avez eu la possibilité d’étudier de multiples sujets, il n’est pas toujours évident de faire un choix. Trop de choix, tue le choix ! Bien sûr, nous en sommes conscients. Mais ce qui fait la différence entre un candidat à garder ou à rejeter, c’est souvent sa façon de se présenter et de démontrer sa motivation. Et lorsque je parle de motivation, ce n’est pas uniquement la motivation pour l’entreprise ou l’envie d’intégrer le monde professionnel, c’est aussi (et beaucoup même) la motivation pour le domaine pour lequel on postule ! Vous n’imaginez pas le nombre de candidats qui ne savent pas vraiment répondre à cette question : « pourquoi avez-vous postulé pour notre entreprise et/ou pour ce poste ? » Surtout, évitez la réponse bateau : « car j’ai toujours été intéressé par le domaine ».

En clair, faites votre introspection afin d’identifier la direction que vous souhaitez prendre :

Qu’est-ce que j’aime faire ?

Il s’agit ici de lister les activités ou les domaines qui vous intéressent et/ou qui vous passionnent. Qu’est-ce que vous vous imaginez faire pour les prochaines années, voir même, quelle est la carrière que vous souhaitez poursuivre ? Vous n’êtes pas obligé de n’avoir qu’une seule envie, vous pouvez en avoir 2 ou 3 et qui sait, vous arriverez peut-être à les combiner en un seul job. Vous pouvez également faire de votre passion un travail. Confucius disait : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » Pourquoi pas ?

Dans quoi je suis doué ?

Quels sont les cours pour les quels vous avez de la facilité et que vous comprenez rapidement ? Il y a peut-être des modules qui vous ont demandé peu de travail car vous aviez l’impression que c’était logique et facile à intégrer. Vos camarades venaient même vers vous pour vous demander conseil. Ce n’est pas qu’une question de facilité, mais c’est aussi une question de potentiel. Faites profiter l’entreprise de vos compétences et de vos connaissances.

Connaissez vos forces en toute humilité

J’insiste sur le termine humilité car malheureusement, je vois souvent des étudiants venant d’écoles dites « prestigieuses » avoir comme un air… d’arrogance. Vous êtes chaque année plusieurs à obtenir votre diplôme, donc, à moins d’avoir étudié un domaine très spécifique (et je dis bien, très spécifique), aux yeux d’un recruteur, vous avez tous le même parcours académique (ou très similaire). Ce qui vous différencie par contre, c’est ce que vous avez appris en dehors des cours : job d’étudiants, job d’été, stages, pourquoi pas un travail pratique sur une thématique particulière ? Quels sont vos compétences relationnelles, humaines et même émotionnelles ? Savez-vous quel comportement adopter lorsque vous vous trouvez face à un client difficile ? Comment gérez-vous une situation de stress ?

Oui, il faut savoir se mettre en avant, se vendre en entretien et de manière générale, dans le monde professionnel. Mais sachez trouver le juste milieu entre vous mettre en avant et rester humble. Comment ? La collaboration par exemple, est une valeur importante dans plusieurs entreprises, et pourtant, combien de fois j’ai eu des candidats en entretien qui n’ont parlé que d’eux alors qu’ils expliquaient le déroulement d’un projet où ils n’étaient clairement pas seuls. Chacun a son propre parcours de vie et chaque jour est une nouvelle occasion d’apprendre. Vous avez peut-être entraîné des enfants pour un sport ou même donné des cours d’appui ? Vous avez peut-être vendu des glaces en été ? Vous avez peut-être comme passion un sport extrême ? Qu’est-ce qui vous a construit en dehors de vos études ou votre formation ? Qu’est-ce que la vie vous a appris ?

Faites vos recherches

En plus de postuler pour un job, vous postulez aussi pour une entreprise. Il vaut mieux vous informer un minimum sur le domaine d’activité de l’entreprise, ses valeurs, son histoire et même son actualité. Réfléchissez au type d’entreprise qui pourrait vous correspondre. Quel est le type d’environnement qui vous conviendrait le plus ? L’atmosphère d’une banque ou d’une entreprise pharmaceutique est très différente. Renseignez-vous auprès de votre entourage, ils pourront vous donner une idée selon le type d’entreprise dans laquelle ils travaillent.

Investissez dans les langues

Hé oui, on ne le dira jamais assez, mais parler plusieurs langues, surtout en Suisse c’est clairement un avantage lors de vos recherches d’emploi. C’est parfois même l’une des seules compétences qu’on recherche vraiment, peu importe si vous avez beaucoup d’expérience ou non. Pourquoi pas envisagez quelques semaines ou plus en Allemagne (ou même de l’autre côté de la Suisse) pour perfectionner votre allemand, par exemple ?

En gros, faut se préparer!

Oui ! Préparez-vous à sortir de votre zone de confort. Acceptez que parfois, il faut commencer un peu plus bas dans l’échelle que ce que vous aviez prévu. Ce n’est pas parce que vous sortez d’une haute école ou d’une université que vous ne devez pas faire vos preuves. Apprendre la base d’un métier vous aide aussi à être un meilleur manager plus tard. Le monde professionnel est très différent de votre environnement actuel, apprenez-en les codes et les enjeux afin de pouvoir atteindre tous vos objectifs.

A vous de jouer !

--

--

Cindy Carvalho

Passionnée de communication interpersonnelle, je vous aide à développer vos compétences sociales, émotionnelles et communicationnelles.